nos vidéos

Actualités

Collecte des biodéchets à Pézenas : des premiers résultats très encourageants

La collecte des biodéchets, constitués des déchets alimentaires et biodégradables, est effective depuis le 6 janvier 2018 dans le secteur pavillonnaire de la ville Pézenas, sur le territoire du SICTOM Pézenas-Agde. Et les premiers rapports chiffrés démontrent une forte adaptation des habitants.

Le SICTOM Pézenas-Agde collecte et traite 120 000 tonnes par an de déchets ménagers et assimilés. Son territoire compte 58 communes, pour une population de 180 000 habitants (130 000 habitants permanents).

Afin de répondre aux objectifs de la Loi Transition Energétique pour la Croissance Verte, au principe d’autonomie et proximité de traitement du plan départemental en vigueur, ainsi qu’au nouveau plan régional de préventions et gestion des déchets (PRPGD), la collectivité a acté la mise en place du tri à la source des biodéchets.

« A l’heure des défis environnementaux, il est important de changer de regard et d’approche sur la gestion des déchets avec la promesse de bénéfices durables pour notre territoire. Grâce à cette nouvelle collecte, nous allons valoriser les déchets alimentaires et biodégradables en les transformant en compost à destination des agriculteurs locaux et, plus tard, en énergie », expliquait Alain Vogel-Singer, président du SICTOM Pézenas-Agde et maire de Pézenas, lors des réunions publiques de présentation du nouveau dispositif.

Le choix du syndicat s’inscrit également dans un projet global de territoire avec la construction prochaine d’une unité valorisation sur le site de Valohé à Montblanc qui, à terme, produira de la méthanisation à partir de biodéchets des particuliers et professionnels. Fin 2019, ce site accueillera d’abord une usine de bio-stabilisation des ordures ménagères résiduelles (fraction restante après tri à la source des biodéchets et des recyclables propres et secs). En attendant que ces unités industrielles soient opérationnelles, les biodéchets sont acheminés sur la plate-forme de compostage du Syndicat Centre Hérault, sur la commune d’Aspiran, où ils sont valorisés en compost à destination de l’agriculture locale.

Pézenas : commune pilote du tri à la source des biodéchets

La collecte des biodéchets ne concerne à ce jour que la commune pilote de Pézenas. A l’horizon 2021, elle sera progressivement déployée sur l’ensemble du territoire du SICTOM Pézenas-Agde. Huit nouvelles communes devraient être équipées à l’automne 2018 pour une première collecte en janvier 2019.

Dans le secteur pavillonnaire de Pézenas, les livraisons des bacs individuels (au nombre de 1157) se sont déroulées durant les mois de novembre et décembre 2017. La première collecte, en substitution d’un jour de collecte des ordures ménagères, a eu lieu le samedi 6 janvier 2018. Côté matériel, la collectivité a opté pour des kits comprenant un bac de 120 litres à couvercle orange avec réducteur de cuve, un bioseau, des sacs compostables et un guide de tri entièrement dédié aux biodéchets. Dans les semaines à venir, des solutions de collecte collective seront expérimentées en centre-ville et dans l’habitat vertical.

Premier bilan : une forte adaptation des piscénois, un tri de qualité

Quatre semaines après la première collecte, chiffres à l’appui, c’est le satisfécit pour le SICTOM Pézenas-Agde. Du côté des particuliers, 257 bacs orange sont présentés à la collecte le samedi 6 janvier, contenant, au total, 940 kilos de biodéchets. Une semaine plus tard, le samedi 13 janvier, on trouve 383 conteneurs sur les points de regroupement, permettant de dépasser la tonne de biodéchets collectés (1,5 tonne). Le 20 janvier, 377 bacs sont levés pour 1,9 tonne de biodéchets. En quatrième semaine, le tri fonctionne de mieux en mieux : on comptabilise 2,4 tonnes de biodéchets dans les bacs orange collectés. A noter que les erreurs de tri restent à la marge avec seulement cinq bacs refusés les samedis 6 et 13 janvier, trois le 20 janvier.

Concernant les professionnels, la collecte se fait dans le cadre de la redevance spéciale avec un tarif incitatif. Des restaurants ont déjà présenté un ou plusieurs bacs de 240 litres. Les établissements scolaires piscénois, très engagés dans les démarches de développement durable, ont sorti des conteneurs avec un tri de qualité : trois de 240 litres pour le lycée Charles Alliès, deux de 240 litres pour le collège Jean Bène et un de 240 litres pour le lycée La Condamine, ce dernier évacuant déjà une grande quantité de biodéchets par le biais de son poulailler de quartier. Le 20 janvier, deux enseignes de la grande distribution sont entrés dans la boucle du tri en présentant chacune un bac de 240 litres.

Le suivi de terrain effectué par les agents du SICTOM permet de scruter ces résultats très positifs. « Le cabinet d’étude qui accompagne le SICTOM dans le déploiement de la collecte des biodéchets avait estimé à 1 tonne le gisement collecté d’ici juin. On en est déjà à 2 tonnes par semaine », se félicite Angéla Rodrigues, directrice générale adjointe du SICTOM Pézenas-Agde. Et d’ajouter : « Ces résultats démontrent le bon travail des ambassadeurs du tri lors de la livraison des kits biodéchets dans les foyers. » Force est de constater que ces premiers chiffres sont aussi le fruit de la très bonne adaptation des usagers piscénois. A cela s’ajoute la qualité du tri, qualifiée « d’excellente » par Renaud Piquemal, directeur général des services du Syndicat Centre Hérault.

Fort d’une communication incitative et d’un important travail de terrain, le SICTOM Pézenas-Agde et la ville de Pézenas se réjouissent de ces résultats et de l’engagement des piscénois dans la démarche du tri, qu’ils soient particuliers ou professionnels. Ils augurent des perspectives encourageantes pour la mise en place du dispositif sur le reste du territoire.