nos vidéos

Le compostage en été

EVITER LE DESSECHEMENTimgete

  • Les signes : volume stagnant, cloportes et filaments fins et enchevêtrés de couleur blanchâtre ou grisâtre (champignons microscopiques).
  • Pour y échapper : vérifiez que les apports soient humides dès le départ (sinon arrosez-les) et couvrez le compost avec une épaisse couche d’herbes hautes.
  • Pour y remédier : humidifiez le contenu, à tous les niveaux (pas qu’en surface pour que l’eau pénètre bien).

3 règles à appliquer en été

  • Surveiller l’humidité du tas : en été, la température du compost peut atteindre 50 à 70°C ! Pensez donc à vérifier l’humidité du tas et à l’arroser régulièrement.
  • Aérer le tas : en période estivale, l’activité des micro-organismes, bactéries et petits invertébrés s’intensifie et donc, la dégradation des matières aussi. Des mauvaises odeurs peuvent apparaître, pensez donc à aérer le tas une fois par semaine.
  • Ne pas introduire de trop grosses quantités de fruits et légumes pour éviter que votre tas devienne le lieu de ponte des mouches et des moucherons. Afin d’éviter que cela arrive, recouvrez les fruits et légumes avec de la terre, du journal, des sciures ou des herbes sèches. De même, ne laisser pas de fruits frais à la surface.

à savoir

Problème Cause Solution
Mouches et larves Fruits et légumes frais en surface Recouvrez le tas avec des matières carbonées (journal, carton, sciures, herbes mortes ou un peu de terre)
Mauvaises odeurs Manque d’aération ou trop de
matières azotées
Brassez le tas pour l’aérer, mélangez les apports et ajoutez des matières carbonées
Moisissures, tas qui ne diminue plus Tas trop sec Arrosez et mélangez le tas afin que l’eau pénètre bien et ajoutez des éléments frais (gazon, épluchures…)

ALLER PLUS LOIN

Téléchargez le nouveau guide du compostage dans cette rubrique.