nos vidéos

Trucs et astuces

Si vous commencez à composter en hiver soyez patient car le démarrage du compost est plus lent qu’en saison chaude.
En cas de gel, veillez à bien fermer votre composteur et ne recoupez pas le tas de compost car ceci risque de nuire aux micro-organismes.
À cette période, vous pouvez utiliser votre compost pour protéger les plantes vivaces et les arbustes fragiles contre le froid.
La meilleure période pour le composteur est le printemps. Votre jardin renaît et produit en abondance. C’est alors le moment d’intervenir et d’approvisionner votre composteur avec vos déchets végétaux : massifs, tontes de pelouse, tailles de haies, etc… sans oublier vos déchets de cuisine pour respecter l’équilibre des matières indispensables à un bon compost. Votre composteur va devoir digérer cet apport important, il vous faut donc veiller à bien aérer et brasser votre compost (2 fois par mois) et surveiller le taux d’humidité.

 trucsastuces

QUELQUES CONSEILS UTILES

  • Ratissez votre gazon, enlevez les plantes des plates-bandes, et mettez le feuillage et les déchets vert dans votre composteur.
  • Broyez les coupes d’arbres et de haies (ou coupez les au sécateur en morceaux d’environ 5 cm de longueur) et ajoutez le broyat à votre composteur.
  • Vous pouvez stocker le broyat pour l’ajouter à votre compost tout au long de l’année comme matériau de structure.
  • Répandre le compost mûr seulement au printemps pour que la germination, due à des conditions atmosphériques chaudes et humides, puisse se faire dans le tas de compost et non dans le potager.
  • Le printemps a été généreux, et le gazon, très riche en azote ne doit pas être déposé en couches trop importantes dans le composteur. Laissez-le à l’extérieur pour qu’il perde une partie de son humidité. Il suffit de l’étaler en tas peu élevés à proximité de votre composteur, en veillant à ce qu’il ne se forme pas une couche imperméable et putride. Après 3 ou 4 jours passés au soleil, vous pouvez introduire les tas de gazon dans votre composteur.
  • Le tamisage permet d’affiner votre compost et de l’utiliser plus facilement. Un simple grillage posé sur un cadre de bois suffit à réaliser un bon tamisage. Ce geste vous permet d’éliminer les éléments qui n’ont pas été complètement compostés (branchages) et obtenir un compost plus homogène. Les refus de tamisage peuvent êtres réincorporés dans le tas de compost.

QUELQUES CONSEILS POUR UTILISER VOTRE COMPOST

  • Dans le potager : les plantes à bulbes sont de grosses consommatrices de compost :
  • ail, oignon, céleri, échalote : 1kg/m2
  • fraisier, melon, tomate, carotte, poireau, asperge, salade, endive, courge… jusqu’à 2 à 3kg/m2
  • Dans vos jardinières ou plantes d’intérieur : 1/3 de compost et de 2/3 de terre végétale.
  • En épandage pour arbres, arbustes et gazon : 1 à 25kg/m2.
    Utilisez votre compost en paillis au pied des arbres, arbustes et haies pour les protéger du froid. Le compost peut aussi s’utiliser comme amendement organique, c’est-à-dire incorporé au sol en grande quantité (de 1 à 5kg/m2), vous rendrez votre sol plus fertile.
  • Prix de vente du kit composteur : 10 euros.

Demandez le au 04 67 98 45 83.