nos vidéos

Obtenir du broyat de végétaux

LE BROYAT DE VÉGÉTAUX, QU’EST-CE QUE C’EST ?

Le broyat consiste à réduire sous forme de copeaux les déchets verts issus de la taille et de l’élagage

A QUOI SERT-IL ?

Le broyat peut être utilisé comme paillage (ou mulch) afin de diminuer les arrosages et donc réduire la consommation d’eau, ou pour limiter l’utilisation des désherbants et autres produits chimiques

 

broyatvegetaux

 

QUELS SONT LES AVANTAGES A UTILISER DU BROYAT COMME PAILLAGE ?

  1. Éviter l’évaporation de l’eau, conserver l’humidité du sol et limite les besoins en arrosage.
  2. Éviter la croissance des mauvaises herbes.
  3. Protéger le sol des températures extrêmes, de l’insolation, des fortes précipitations.
  4. Empêcher la formation d’une croûte en surface des sols limoneux.
  5. Abriter les insectes utiles au jardin et favoriser l’activité biologique du sol.
  6. Mettre en valeur les aires de plantations et les zones fleuries.
  7. Protéger les troncs des blessures causées par les tondeuses et coupe-bordures.
  8. Contribuer à enrichir le sol à long terme après décomposition du paillis.

COMMENT EN BÉNÉFICIER ?

Le SICTOM Pézenas-Agde livre gratuitement aux communes et administrés du territoire du broyat de végétaux. Appelez le 04 67 98 45 83 ou effectuez votre demande par mail.

QUELLES SONT LES CONDITIONS D’OBTENTION DU BROYAT ?

La livraison par le SICTOM ne s’effectue qu’à partir d’une quantité minimale de 30m3 (soit l’équivalent d’une benne de déchèterie). Il faut également avoir un terrain assez vaste pour que le camion polybenne (qui livrera le broyat) puisse le vider dans les meilleures conditions et en toute sécurité.

QUELLE UTILISATION PRIVILÉGIER ?

Le broyat peut être utiliser pour l’entretien de vos espaces verts et de vos parterres fleuris : déposez les paillages aux endroits où vous voulez éviter la pousse de mauvaises herbes (le long des bâtiments, au pied des haies).

DES CONDITIONS A RESPECTER

  • Le paillage consiste à déposer une couche de 5 à 10 cm de broyat sur le sol.
  • Ne pas utiliser le broyat en paillage dans le potager (risque de « faim d’azote »).
  • Éviter de pailler dans les zones humides où l’eau s’accumule.
  • Arracher les vivaces présentes (comme les ronces) avant d’épandre du broyat.
  • Éviter de pailler trop tôt au printemps (ralentit le réchauffement du sol).
  • Pour les fruitiers : ne pas pailler au printemps (risque de gel favorisé).
  • Ajouter une nouvelle couche de broyat lorsque la première arrive en fin de décomposition pour éviter la levée de nouvelles plantes.