nos vidéos

Le centre de tri pour l’Ouest et Centre Hérault

Le Centre de tri nouvelle génération à Saint-Thibéry pour l’Ouest et Centre Hérault

Les 7 collectivités compétentes dans le traitement et la valorisation des déchets dans l’Ouest Hérault ont décidé de relever le défi d’implanter sur leur territoire un centre de tri nouvelle génération compatible avec l’extension des consignes de tri.
Le maitre d’ouvrage est la SPL Oekomed qui réalisera ce centre de tri sur la commune de Saint-Thibéry.
Dans la dynamique de la croissance verte, le projet est intégré dans une démarche territoriale partenariale.
Maitre d’ouvrage : la Société Publique Locale SPL OEKOMED au capital de 4.730.850 euros.

Actionnaires :

  • Sète Agglopôle Méditerranée,
  • Communauté d’Agglomération de Béziers-Méditerranée, Syndicat Centre Hérault,
  • Communauté de Communes Grand Orb,
  • Communauté de Communes La Domitienne, Communauté de Communes Sud Hérault,
  • SICTOM de Pézenas-Agde.

Les SPL, 100 % collectivités locales : Il s’agit de sociétés anonymes avec un capital 100% public détenu par des collectivités locales. Elles permettent aux élus de mutualiser leurs actions et de piloter des missions d’in-térêt général dans des conditions optimales de rapidité, de contrôle et de sécurité juridique. Considérées comme des opérateurs internes des collectivités, elles sont dispensées de mise en concurrence (sauf pour le choix de leurs prestataires).
Origine et type des entrées :
Issus de la collecte sélective des 7 collectivités actionnaires, Les déchets propres et secs (bacs jaunes des foyers) sont constitués des emballages et des journaux-revues-magazines,
Les 7 collectivités représentent une population de plus de 500.000 habitants permanents.
A partir de 2023, les consignes de tri seront étendues à tous les emballages plastiques sur le territoire fran-çais. Les consignes de tri pour les emballages plastiques ne seront plus limitées aux bouteilles et flacons. Les habitants pourront trier également les films, pots et barquettes.
Le tonnage projeté en 2030 est de 30 000 t/an.
Incidence sur l’emploi :
L’extension des consignes de tri implique le tri de nouveaux déchets : des films plastiques dont le poids uni-taire est faible et des pots et barquettes, qui pour certains, sont composés de nouvelles résines plastiques. Le tri de ces nouveaux déchets n’étant pas envisageable par l’homme (problèmes de troubles musculosque-lettiques pour le tri des films, problèmes de reconnaissance des résines plastiques…), l’automatisation de-vient une obligation.
Les deux centres de tri du territoire situés à Villeveyrac et Pézenas deviennent obsolètes avec une trentaire d’emploi en jeu. Le nouveau centre de tri de Saint-Thibéry permettra de pérenniser 45 emplois qui seront ainsi non délocalisables.

Éléments techniques :
Le bâtiment de 5 800 m2 sera implanté dans l’ancien fond de carrière des Roches Bleues en cours de réhabi-litation sur la commune de Saint-Thibéry.
Le hall de stockage représentera 2 250 m2. Le hall de tri aura pour surface 2 200 m2. Le hall de stockage des balles en intérieur sera de 1 300 m2. Ces halls seront complétés par des locaux sociaux.
La chaine de tri a pour rôle de trier par matière et de conditionner en balles les produits avant expédition avec pour principe schématique :

• un ouvre sac et trommel en tête,
• un décartonneur de sur-tri,
• un crible balistique (séparation des corps creux ou plat),
• des overbands (pour tri des ferreux) et un courant de Foucault (pour tri des aluminiums),
• des trieurs optiques sur la ligne des corps creux (tri sur PETc, ELA, PE/PP, sur films, sur refus plas-tiques) suivis de tables de tri,
• des trieurs optiques sur ligne corps plats (tri sur JRM, EMR, GDM, sur refus) suivis de tables de tri,
• des presses à balles et à paquets.

Données à retenir :

30 000 t/an de collectes sélectives en 2030
12 séparateurs optiques
10,5 t/heure à capacité nominale et 12 t/heure en pointe

Communication :
Un parcours sécurisé permettra d’organiser des visites encadrées. Un espace intégrera des ateliers pédago-gique qui sera prolongé par une passerelle de visite en immersion dans les halls de réception et de process.

Eléments financiers :
Le coût des investissements est de 24,9 millions d’euros .
Les sept collectivités actionnaires apporteront 2,3 millions d’euros de capital social à la SPL, au titre du finan-cement du Centre de tri.
Le projet est soutenu techniquement et financièrement par l’ADEME, CITEO et la Région Occitanie ADEME : 4 millions d’euros dans le cadre du plan de relance,
CITEO : 0,9 millions d’euros,
Région Occitanie : 0,7 millions d’euros

Les collectivités financent également le projet par des redevances à la tonne entrante. Les recettes de la valorisation matière seront reversées directement aux collectivités. Les partenaires pour la part financée par l’emprunt sont : Le Crédit Agricole, la Caisse d’Epargne LR, La Banque Postale, le Crédit Coopératif et Collecticity.

Productions d’énergies renouvelables :
La toiture sera équipée d’une centrale photovoltaïque d’une surface de 1 900 m2 avec une puissance de 420 kWc et une production de 568 MWh/an. La production de cette centrale est l’équivalent de la consommation électrique de 470 habitants.

Vocation du centre de tri : l’élargissement des consignes de tri

Ce projet de centre de tri a pour vocation le développement de l’économie circulaire en élargissant la palette des emballages plastiques pouvant être triés, en limitant les transports des déchets, en s’équipant d’un pro-cess flexible par son automatisation.
Les déchets entrant dans le centre de tri sont les déchets d’emballages secs et les journaux magazines triés par les habitants dans la poubelle jaune. Contrairement aux Ordures Ménagères résiduelles, ces déchets d’emballages et de cartons-journaux-magazines seront totalement recyclés en valorisation matière.

Sur le territoire des actionnaires de la SPL, seules deux collectivités disposent de leur centre de tri :

– le SICTOM à Pézenas,
– Sète Agglopôle Méditerranée à Villeveyrac.
Les autres collectivités ont recours à des centres de tri qui nécessitent des transports hors du territoire.

Cette extension va permettre la simplification du geste de tri.
Actuellement, 30 millions de Français sont concernés par l’extension des consignes de tri ; 100 % des Français le seront en 2023.

L’élargissement des consignes de tri à tous les plastiques nécessitent un centre de tri plus automatisé et de plus grande capacité. La modernisation des centres de tri de Pézenas et de Villeveyrac dans leur configuration actuelle n’est pas envisageable dans une logique d’efficacité économique.
Le projet de centre tri mutualisé de Saint Thibéry répond bien à la logique d’efficacité économique, sociétale et environnementale pour traiter les futurs tonnages des actionnaires de la SPL OEKOMED.

Planning de l’opération

• Décembre 2021 : ordre de service d’attribution du marché
• 2022 : construction
• Avril 2023 : mise en exploitation

Présentation du Groupement de construction et d’exploitation
La SPL Oekomed a sélectionné un groupement composé de 5 acteurs pour la construction et l’exploitation du centre de tri :

Urbaser Environnement, mandataire du groupement, est spécialisé dans la conception, la construc-tion et l’exploitation d’unités de valorisation des déchets ménagers toutes technologies confondues depuis plus de 30 ans.
Bernadet Construction est spécialisé dans l’étude, la conception et la réalisation du Gros OEuvre, bâtiments, charpentes et VRD. Bernadet intervient en amont des projets et apporte son savoir-faire dans la gestion des interfaces génie-civil / process depuis les premières esquisses jusqu’à la livraison des ouvrages.
Bianna Sera est spécialisé en process de centres de tri de collectes sélectives. Bianna assure la con-ception de la partie process, la fourniture et la mise en oeuvre de l’ensemble des équipements de tri et de conditionnement, leur mise en service industrielle et la formation des utilisateurs.
Elcimai Environnement est une société d’ingénierie et conseil en développement durable. Elle sera en charge de la maitrise d’oeuvre d’exécution avec la mission Ordonnancement, Pilotage et Coordi-nation et gestion des interfaces entre le génie- civil et le process.
Elcimai Architecture est spécialisée dans la conception et la réalisation architecturale de projets in-dustriels complexes, notamment de valorisation des déchets.

Des entreprises locales dont des PME et des artisans seront également sous-traitantes de ces acteurs.

Présentation du Groupement d’Assistance à Maîtrise d’Ouvrage

La SPL Oekomed a sélectionné un groupement d’assistance à maitrise d’ouvrage (AMO) dont la compétence professionnelle pour mener à bien ce type de projet est reconnue et disposant de nombreuses expériences analogues, gage de sécurisation du cadre de réalisation du Centre de tri. Le groupement se compose de la façon suivante :

• Mandataire : Antea Group
Spécialisé en ingénierie dans le secteur public et privé des déchets (maîtrise d’œuvre, assistance à maîtrise d’ouvrage, dossiers réglementaires, expertises et études), Antea Group assurera le pilotage de l’ensemble de la présente mission et fera bénéficier la SPL de son expertise technico-économique et réglementaire relative aux centres de tri des emballages des déchets ménagers et de son expé-rience en gestion de projets complets,
• Cotraitant n°1 : BETAC
BETAC aura en charge les volets relatifs aux VRD, au génie-civil, aux structures de bâtiments et aux fluides (courants forts et faibles, etc.),
• Cotraitant n°2 : CAP Architecture Pastor
CAP Architecture Pastor réalisera les prestations d’architecture et d’insertion du bâtiment du centre de tri dont notamment le permis de construire, en relation avec BETAC et Antea,
• Co-traitant n°3 : CGBC Avocats
CGCB assurera le conseil de la SPL en droit de l’urbanisme, de l’environnement, et en matière de marché public et de gestion des contrats liés,
• Co-traitant n°4 : PFL
PFL apportera son expertise en conseil financier sur ce type d’équipement.

Montage contractuel retenu
Compte tenu du résultat des études préparatoires conduites notamment avec le groupement d’AMO, La SPL Oekomed a opté pour une réalisation du Centre de tri dans le cadre d’un Marché Public de Performance (MGP), ce qui permet un gain de temps sur la procédure de désignation du prestataire et une négociation avec les candidats pour ajuster leurs propositions au besoin exprimé par la SPL.

Le groupement de mandataire URBASER ENVIRONNEMENT, a pour mission :

– la réalisation du centre de tri,
– l’exploitation et la maintenance des installations pour 7 ans.

Le marché global de performance comporte des engagements de performances mesurables sur la qualité du service et le niveau de l’activité.
Au-delà de l’optimisation de la phase procédurale, opter pour un MGP revêt l’avantage d’une meilleure arti-culation entre l’investissement et l’exploitation/maintenance, les deux fonctions étant assumées par le même prestataire. C’est donc un facteur de réduction des risques associés au projet.

Téléchargez le dossier de presse